Victoire au sprint pour la #477 DRM Autographe Cup

Au terme d’un final riche en suspense et en rebondissements, la #477 DRM Autographe Cup a remporté les Hankook 25 Hours VW Fun Cup ce dimanche sur le Circuit de Spa-Francorchamps. Avec ses équipiers Sébastien Kluyskens, Maxime Soulet et Nygel Verhaeren, Cédric Bollen a remporté un sixième succès historique.
 
Des sourires derrière les masques, plus de 473 pilotes et 103 Coccinelles de course sur la grille de départ. Après un an d’absence au calendrier, les Hankook 25 Hours VW Fun Cup ont fait un retour plus que remarqué en ce deuxième week-end de juillet. Et elles ont été fidèles à leur légende : celle d’une épreuve mélangeant avec bonheur des pilotes de tous les niveaux. Professionnels, amateurs éclairés, débutants… Chacun a retrouvé le plaisir d’une épreuve à nulle autre pareille.
 
Comme toujours, la course a été émaillée de nombreux incidents et quelques favoris disparaissaient ou plongeaient dans le classement suite à des touchettes ou des problèmes techniques. Avec un ravitaillement coûtant chaque fois plusieurs minutes, la stratégie s’avérait aussi cruciale. Mais le final au sprint a en outre tenu les suiveurs en haleine.
 
Après les derniers ravitaillements, Maxime Soulet (#477 DRM Autographe Cup), Maxime Martin (#424 Groupe Lemoine by M3M) et Lorenzo Donniacuo (#280 Socardenne Milo) se retrouvaient groupés en moins de deux secondes. Avec, en guise d’épée de Damoclès, le risque d’une panne sèche en toute fin de parcours pour les deux Maxime.
 
Un record encore battu pour Bollen
 
Si Maxime Soulet ne lâchait pratiquement jamais la première place, ses deux poursuivants devaient se démener face à Adam Christodoulou, au volant de la #299 DRM KMRS. Alors qu’il pointait à huit tours des leaders, le Britannique ne cessait de se mêler au trio de tête, ralentissant clairement Maxime Martin. Dans le dernier tour, le récent vainqueur des 24 Heures du Mans en GT tombait en panne d’essence. Cette fois, plus rien ne pouvait empêcher la #477 DRM Autographe Cup de s’imposer, Cédric Bollen confortant son record de victoires avec un sixième succès historique. C’était la quatrième en commun avec Sébastien Kluyskens, la deuxième de Maxime Soulet après 2010 et la première de Nygel Verhaeren.
 
« C’était une fin de course hyper stressante », avouait Maxime Soulet. « Je savais que la #424 était très limite en carburant et je devais pousser autant que possible pour qu’il ne puisse pas économiser et que l’on fasse un tour de plus. C’est ce qu’il s’est passé. Je suis très heureux pour mes équipiers et pour l’équipe et, sur un plan personnel, ce succès me fait énormément de bien. »
 
Suite à la panne sèche de la #424, la #280 Socardenne Milo récupérait la deuxième place avec Christophe Nivarlet, Lorenzo Donniacuo, Kevin Caprasse, Matts Breckpot et Pieter Verlinde. « J’ai l’impression que ces 25 Heures continuent de se refuser à nous », confiait Lorenzo Donniacuo. « Après le problème mécanique nous ayant privé d’un succès assuré en 2019, nous terminons cette fois à 3 secondes. Ceci dit, personne ne cracherait sur une deuxième place aux 25 Heures. »
 
Après ce final terriblement intense, l’équipage de la #424 Groupe Lemoine by M3M tentait de se consoler avec la troisième place. Non sans quelques regrets pour Pierre Lalmand, Michael Leenders, Pierre-Yves Rosoux et Maxime Martin. « Nous avons joué et nous avons perdu », confiait Maxime. « Nous savions que ça se jouerait à un tour. J’ai beaucoup aimé mon duel avec Maxime (Soulet, NDLR). Dommage qu’un autre pilote ne jouant aucun rôle dans la lutte pour la victoire soit clairement venu interférer en ayant comme seul objectif de me ralentir. »
 
Du côté du promoteur aussi on ne pouvait cacher une certaine déception. « Tout d’abord, nous avons été super heureux de revivre ces 25 Heures après la période difficile que nous avons tous traversée », explique Marc Van Dalen, le CEO de Kronos Events. « Sportivement, la course a été splendide avec un suspense comme on les aime. Cependant le final me laisse un goût amer : même s’il est indiscutable que les pilotes de la #477 ont mérité leur victoire, le comportement d’Adam Christodoulou, leur équipier sur la #299 DRM KMRS, va, à mes yeux, à l’encontre même de l’esprit de la VW Fun Cup. Cela est venu gâcher la superbe lutte entre les trois équipages qui jouaient la victoire au sprint. Nous sommes nombreux à avoir été choqués par une course d’équipe allant à l’encontre du fair-play. Les commissaires sportifs et la direction de course ont bien évidemment suivi en direct les événements, puis ils ont analysé en détails les caméras embarquées des trois voitures concernées. Il n’y a pas eu d’entrave claire au règlement et il s’agit là – à mes yeux – d’un « vide juridique » qui mérite une vraie réflexion pour éviter que cela se reproduise. Ceci dit, cela n’enlève rien au succès global de cette 23ème édition. Rendez-vous en 2022 pour fêter les 25 ans de la VW Fun Cup, avec, nous l’espérons tous, le retour de ce public qui nous aura tellement manqué ! L’autre échéance sera bien sûr 2023, avec la 25ème édition des Hankook 25 Heures VW Fun Cup. »
 
Victoires de classe pour DRM Autographe Fun et Milo Graficko
 
Au pied du podium général, la #2 DRM Autographe Fun remportait le classement Fun (les équipages sans pilote « Top Gun ») avec Stéphane Lémeret, le patron de DRM Matthieu de Robiano et Ulysse De Pauw, auteur du meilleur tour en course. Ce trio devançait la #13 No Speed Limit by Allure Team de Damien Coens, Frédéric Bouvy, Mathieu Detry et Hugo de Sadeleer.
 
À la 8ème place, la #404 Milo Graficko de Timo Van Impe, Matteo Raspatelli, Jean-Luc Vandormael et Andy Gaban enlevait la palme du classement Pure (les pilotes qui n’ont que la VW Fun Cup comme expérience) tout en terminant au deuxième rang en Fun. Le podium de la classe Fun était complété par la #278 Acome Racing by AP (Manu Nava-David Doutrepont-Anthony Rosa-Alexandre Charlier), neuvième du général.
 
Biplaces : la revanche de Milo Racing
 
À défaut de succès au général, le clan Milo Racing pouvait se réjouir d’une course absolument parfaite en Biplaces. Partie depuis la pole position, la #356 a mené quasiment de bout en bout. René Brugmans, Nicolas Bever, Guillaume Germis, Anthony Lambert, Xavier Baugnet, Kevin Balthazar et Christophe Nivarlet n’ont laissé planer aucun suspense. « Nous avons eu une course sans histoire », confiait Christophe Nivarlet. « Il n’y a vraiment rien d’autre à ajouter ! Avec la deuxième place au général et la victoire en Biplaces, je ne peux qu’être satisfait évidemment. »
 
Une fois encore, la #323 TML Racing a brillé lors de ces 25 Heures avec un nouveau podium pour la famille de Liedekerke (Baudouin, Florent Sylvain et Xavier) et leurs amis Charles-Bernard Héger et Alain Jadot. Suite à une touchette puis une crevaison de la #365 Carpass LRE by DRM (Stéphane Lémeret-Miguel Coppieters-Philippe Reynens-Édouard de Braekeleer-Maxime Pasture-Gautier Engisch-Ulysse De Pauw), finalement quatrième, la dernière marche du podium est revenue à la #342 Milo Monster Trendy des ex-vainqueurs Francis Plunus, Éric Jardon, Christian Houbben et Jean-Pierre Van de Wauwer.
 
Après l’épreuve phare du calendrier, les concurrents de la VW Fun Cup se rendront en Alsace, sur L’Anneau du Rhin, pour un Trophée Nostalgie programmé les 18 et 19 septembre prochains.

image 1 - Victoire au sprint pour la #477 DRM Autographe Cup
Championnat VW Fun Cup
powered by Hankook

Championnat VW Fun Cup
powered by Hankook

Trophée Nostalgie 2021

Derniers résultats
  • DRM Autographe Cup

    477

    503,5

  • DRM Autographe Fun

    2

    469,5

  • Acome Racing by AP

    278

    440,5

  • Clubsport Racing

    415

    422,0

  • Milo Tourneur

    480

    422,0

  • Milo Graficko

    404

    421,0

  • Michaël Mazuin Sport

    422

    389,5

  • DRM Pure Fun

    399

    387,0

  • SP Consulting Incar by Acome

    426

    362,5

  • Herock by Comtoyou Racing

    290

    347,5

Tous les résultats

Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre Politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Marketing

Certaines fonctionnalités peuvent utiliser des cookies pour l'analyse comportementale, la publicité et/ou l'étude de marché.

Statistiques

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24 heures